Le lockblocking – une nouvelle tendance de la rencontre amoureuse

lockblockingAprès le coronacuffing et le zumping, la crise sanitaire nous apporte une nouvelle tendance sur les sites de rencontre amoureuse. Voici venu le lockblocking, une tendance plutôt triste de la rencontre célibataire.

Comparer les sites de rencontre

Qu’est-ce que le lockblocking ?

Vous avez dû changer votre plan amoureux à cause de la crise sanitaire ? L’application de rencontre OkCupid a décidé de mettre un nom sur un phénomène qui touche les célibataires pendant la pandémie. Ce phénomène s’appelle désormais le lockblocking. Cela correspond au fait de devoir reprogrammer ou annuler ses rendez-vous amoureux.

Le lockblocking provient de la contraction de deux mots : lock et block. La première partie vient de lockdown, le nom donné au confinement dans le monde anglo-saxon. Le second vient tout simplement du verbe bloquer en anglais. On comprend vite le concept : être bloqué par le confinement.

Et c’est une tragédie amoureuse qui hante bien des célibataires depuis mars 2020. Confinement, couvre-feu, fermetures des bars et restaurants, fermeture des lieux culturels… Il devient vraiment compliqué de trouver sa moitié.

Sites et applications de rencontre – les seuls lieux de drague

Le lockblocking a contraint de nombreux célibataires à se tourner vers les applications de rencontre gratuite et les sites de rencontre sérieuse. Selon une étude menée par OkCupid, 36% des célibataires ont dû annuler un rendez-vous amoureux, 20% ont dû modifier leurs plans et se sont rencontrés virtuellement.

Et pour passer à la rencontre réelle, les célibataires sont 44% à s’être donné rendez-vous dehors. Cela évite les lieux clos, permet de garder ses distances et aussi d’enlever son masque.

Néanmoins, la crise sanitaire a surtout permis aux célibataires de prendre plus le temps de se connaître. On ne pourra plus reprocher aux célibataires de se baser uniquement sur le physique en utilisant un site de rencontre…

Comparer les sites de rencontre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *